E-18 - Loi sur l’exécutif

Texte complet
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  des ministres d’État;
3°  un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  un ministre des Relations internationales;
5°  un ministre de la Culture et des Communications;
6°  un ministre des Finances;
7°  un ministre du Revenu;
8°  un ministre des Ressources naturelles et de la Faune;
9°  (paragraphe remplacé);
10°  un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (paragraphe abrogé);
12°  un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  un ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire;
15°  (paragraphe abrogé);
16°  un ministre de l’Économie et de l’Innovation;
17°  un ministre des Transports;
18°  un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (paragraphe abrogé);
20°  (paragraphe abrogé);
21°  (paragraphe abrogé);
22°  (paragraphe abrogé);
23°  des ministres délégués;
24°  un ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
25°  (paragraphe abrogé);
26°  (paragraphe abrogé);
27°  un ministre du Travail;
28°  (paragraphe abrogé);
29°  (paragraphe abrogé);
30°  (paragraphe abrogé);
31°  un ministre de la Sécurité publique;
32°  un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  un ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine;
34°  (paragraphe abrogé);
35°  (paragraphe abrogé);
36°  (paragraphe abrogé);
37°  un ministre du Tourisme;
38°  des ministres responsables des régions administratives;
39°  un ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34; 2006, c. 3, a. 35; 2006, c. 8, a. 31; 2006, c. 25, a. 15; 2009, c. 26, a. 109; 2011, c. 16, a. 6; 2012, c. 5, a. 17; 2013, c. 28, a. 133; 2019, c. 29, a. 1.
La ministre et le ministère des Relations internationales sont désignés sous le nom de ministre et de ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Décret 367-2014 du 24 avril 2014, (2014) 146 G.O. 2, 1875.
Le ministre et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. Décret 1290-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7384.
Le ministre et le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale sont désignés sous le nom de ministre et de ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Décret 1292-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7385.
La ministre et le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire sont désignés sous le nom de ministre et de ministère des Affaires municipales et de l'Habitation. Décret 1289-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7383.
Le ministre et le ministère du Travail sont désignés sous le nom de ministre et de ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Décret 1292-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7385.
Le ministre et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport sont désignés sous le nom de ministre et ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Décret 1275-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7376.
Le ministre et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs sont désignés sous le nom de ministre et ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Décret 1-2019 du 16 janvier 2019, (2019) 151 G.O. 2, 309.
Le ministre et le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. Décret 917-2019 du 4 septembre 2019, (2019) 151 G.O. 2, 3975.
Le ministre et le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de la Famille. Décret 1323-2018 du 31 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7428; À l'égard des aînés, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants exerce les fonctions du ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine. Décret 1322-2018 du 31 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7427.
Le ministre et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie sont désignés sous le nom de ministre et ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Décret 1275-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7376; À l’égard de la recherche, de la science, de l’innovation et de la technologie, le ministre de l’Économie et de l’Innovation exerce les fonctions du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie. Décret 820-2019 du 14 août 2019, (2019) 151 G.O. 2, 3787.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  des ministres d’État;
3°  un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  un ministre des Relations internationales;
5°  un ministre de la Culture et des Communications;
6°  un ministre des Finances;
7°  un ministre du Revenu;
8°  un ministre des Ressources naturelles et de la Faune;
9°  (paragraphe remplacé);
10°  un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (paragraphe abrogé);
12°  un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  un ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire;
15°  (paragraphe abrogé);
16°  un ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation;
17°  un ministre des Transports;
18°  un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (paragraphe abrogé);
20°  (paragraphe abrogé);
21°  (paragraphe abrogé);
22°  (paragraphe abrogé);
23°  des ministres délégués;
24°  un ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
25°  (paragraphe abrogé);
26°  (paragraphe abrogé);
27°  un ministre du Travail;
28°  (paragraphe abrogé);
29°  (paragraphe abrogé);
30°  (paragraphe abrogé);
31°  un ministre de la Sécurité publique;
32°  un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  un ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine;
34°  (paragraphe abrogé);
35°  (paragraphe abrogé);
36°  (paragraphe abrogé);
37°  un ministre du Tourisme;
38°  des ministres responsables des régions administratives;
39°  un ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34; 2006, c. 3, a. 35; 2006, c. 8, a. 31; 2006, c. 25, a. 15; 2009, c. 26, a. 109; 2011, c. 16, a. 6; 2012, c. 5, a. 17; 2013, c. 28, a. 133.
La ministre et le ministère des Relations internationales sont désignés sous le nom de ministre et de ministère des Relations internationales et de la Francophonie. Décret 367-2014 du 24 avril 2014, (2014) 146 G.O. 2, 1875.
Le ministre et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. Décret 1290-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7384.
Le ministre et le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale sont désignés sous le nom de ministre et de ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Décret 1292-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7385.
La ministre et le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire sont désignés sous le nom de ministre et de ministère des Affaires municipales et de l'Habitation. Décret 1289-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7383.
Le ministre et le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de l’Économie et de l’Innovation. Décret 820-2019 du 14 août 2019, (2019) 151 G.O. 2, 3787.
Le ministre et le ministère du Travail sont désignés sous le nom de ministre et de ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Décret 1292-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7385.
Le ministre et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport sont désignés sous le nom de ministre et ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Décret 1275-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7376.
Le ministre et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs sont désignés sous le nom de ministre et ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Décret 1-2019 du 16 janvier 2019, (2019) 151 G.O. 2, 309.
Le ministre et le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. Décret 917-2019 du 4 septembre 2019, (2019) 151 G.O. 2, 3975.
Le ministre et le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de la Famille. Décret 1323-2018 du 31 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7428; À l'égard des aînés, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants exerce les fonctions du ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine. Décret 1322-2018 du 31 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7427.
Le ministre et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie sont désignés sous le nom de ministre et ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Décret 1275-2018 du 18 octobre 2018, (2018) 150 G.O. 2, 7376; À l’égard de la recherche, de la science, de l’innovation et de la technologie, le ministre de l’Économie et de l’Innovation exerce les fonctions du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie. Décret 820-2019 du 14 août 2019, (2019) 151 G.O. 2, 3787.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  des ministres d’État;
3°  un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  un ministre des Relations internationales;
5°  un ministre de la Culture et des Communications;
6°  un ministre des Finances;
7°  un ministre du Revenu;
8°  un ministre des Ressources naturelles et de la Faune;
9°  (paragraphe remplacé);
10°  un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (paragraphe abrogé);
12°  un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  un ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire;
15°  (paragraphe abrogé);
16°  un ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation;
17°  un ministre des Transports;
18°  un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (paragraphe abrogé);
20°  (paragraphe abrogé);
21°  (paragraphe abrogé);
22°  (paragraphe abrogé);
23°  des ministres délégués;
24°  un ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
25°  (paragraphe abrogé);
26°  (paragraphe abrogé);
27°  un ministre du Travail;
28°  (paragraphe abrogé);
29°  (paragraphe abrogé);
30°  (paragraphe abrogé);
31°  un ministre de la Sécurité publique;
32°  un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  un ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine;
34°  (paragraphe abrogé);
35°  (paragraphe abrogé);
36°  (paragraphe abrogé);
37°  un ministre du Tourisme;
38°  des ministres responsables des régions administratives.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34; 2006, c. 3, a. 35; 2006, c. 8, a. 31; 2006, c. 25, a. 15; 2009, c. 26, a. 109; 2011, c. 16, a. 6; 2012, c. 5, a. 17.
Le ministre et le ministère des Relations internationales sont désignés sous le nom de ministre et de ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur. Décret 929-2012 du 26 septembre 2012, (2012) 144 G.O. 2, 4917.
Le ministre et le ministère des Finances sont désignés sous le nom de ministre et de ministère des Finances et de l’Économie. Décret 874-2012 du 20 septembre 2012, (2012) 144 G.O. 2, 4868.
Le ministre et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune sont désignés sous le nom de ministre et de ministère des Ressources naturelles. Décret 879-2012 du 20 septembre 2012, (2012) 144 G.O. 2, 4873.
Le ministre et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs sont désignés sous le nom de ministre et de ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs. Décret 877-2012 du 20 septembre 2012, (2012) 144 G.O. 2, 4872.
Le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine est désigné sous le nom de ministère de la Famille. Décret 313-2007 du 25 avril 2007, (2007) 139 G.O. 2, 1983; Décret 890-2012 du 20 septembre 2012, (2012) 144 G.O. 2, 4878.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  des ministres d’État;
3°  un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  un ministre des Relations internationales;
5°  un ministre de la Culture et des Communications;
6°  un ministre des Finances;
7°  un ministre du Revenu;
8°  un ministre des Ressources naturelles et de la Faune;
9°  (paragraphe remplacé);
10°  un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (paragraphe abrogé);
12°  un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  un ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire;
15°  (paragraphe abrogé);
16°  un ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation;
17°  un ministre des Transports;
18°  un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (paragraphe abrogé);
20°  (paragraphe abrogé);
21°  (paragraphe abrogé);
22°  (paragraphe abrogé);
23°  des ministres délégués;
24°  un ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
25°  (paragraphe abrogé);
26°  (paragraphe abrogé);
27°  un ministre du Travail;
28°  (paragraphe abrogé);
29°  (paragraphe abrogé);
30°  (paragraphe abrogé);
31°  un ministre de la Sécurité publique;
32°  un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  un ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine;
34°  (paragraphe abrogé);
35°  (paragraphe abrogé);
36°  (paragraphe abrogé);
37°  un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34; 2006, c. 3, a. 35; 2006, c. 8, a. 31; 2006, c. 25, a. 15; 2009, c. 26, a. 109; 2011, c. 16, a. 6.
La ministre et le ministère de la Culture et des Communications sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Décret 306-2007 du 19 avril 2007, (2007) 139 G.O. 2, 1979.
Le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine est désigné sous le nom de ministère de la Famille et des Aînés. Décret 313-2007 du 25 avril 2007, (2007) 139 G.O. 2, 1983.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  des ministres d’État;
3°  un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  un ministre des Relations internationales;
5°  un ministre de la Culture et des Communications;
6°  un ministre des Finances;
7°  un ministre du Revenu;
8°  un ministre des Ressources naturelles et de la Faune;
9°  (paragraphe remplacé);
10°  un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (paragraphe abrogé);
12°  un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  un ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire;
15°  (paragraphe abrogé);
16°  un ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation;
17°  un ministre des Transports;
18°  un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (paragraphe abrogé);
20°  (paragraphe abrogé);
21°  (paragraphe abrogé);
22°  (paragraphe abrogé);
23°  des ministres délégués;
24°  un ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
25°  (paragraphe abrogé);
26°  (paragraphe abrogé);
27°  un ministre du Travail;
28°  (paragraphe abrogé);
29°  (paragraphe abrogé);
30°  (paragraphe abrogé);
31°  un ministre de la Sécurité publique;
32°  un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  un ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine;
34°  (paragraphe abrogé);
35°  (paragraphe abrogé);
36°  un ministre des Services gouvernementaux;
37°  un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34; 2006, c. 3, a. 35; 2006, c. 8, a. 31; 2006, c. 25, a. 15; 2009, c. 26, a. 109.
La ministre et le ministère de la Culture et des Communications sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Décret 306-2007 du 19 avril 2007, (2007) 139 G.O. 2, 1979.
Le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine est désigné sous le nom de ministère de la Famille et des Aînés. Décret 313-2007 du 25 avril 2007, (2007) 139 G.O. 2, 1983.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  des ministres d’État;
3°  un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  un ministre des Relations internationales;
5°  un ministre de la Culture et des Communications;
6°  un ministre des Finances;
7°  un ministre du Revenu;
8°  un ministre des Ressources naturelles et de la Faune;
9°  (paragraphe remplacé);
10°  un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (paragraphe abrogé);
12°  un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  un ministre des Affaires municipales et des Régions;
15°  (paragraphe abrogé);
16°  un ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation;
17°  un ministre des Transports;
18°  un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (paragraphe abrogé);
20°  (paragraphe abrogé);
21°  (paragraphe abrogé);
22°  (paragraphe abrogé);
23°  des ministres délégués;
24°  un ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
25°  (paragraphe abrogé);
26°  (paragraphe abrogé);
27°  un ministre du Travail;
28°  (paragraphe abrogé);
29°  (paragraphe abrogé);
30°  (paragraphe abrogé);
31°  un ministre de la Sécurité publique;
32°  un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  un ministre de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine;
34°  (paragraphe abrogé);
35°  (paragraphe abrogé);
36°  un ministre des Services gouvernementaux;
37°  un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34; 2006, c. 3, a. 35; 2006, c. 8, a. 31; 2006, c. 25, a. 15.
La ministre et le ministère de la Culture et des Communications sont désignés sous le nom de ministre et de ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Décret 306-2007 du 19 avril 2007, (2007) 139 G.O. 2, 1979.
Le ministère de la Famille, des Aînés et de la Condition féminine est désigné sous le nom de ministère de la Famille et des Aînés. Décret 313-2007 du 25 avril 2007, (2007) 139 G.O. 2, 1983.
La ministre et le ministère des Affaires municipales et des Régions sont désignés sous le nom de ministre et de ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire. Décret 1151-2008 du 18 décembre 2008, (2009) 141 G.O. 2, 39.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles et de la Faune;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales et des Régions;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  (Paragraphe abrogé);
35°  (Paragraphe abrogé);
36°  Un ministre des Services gouvernementaux;
37°  Un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34; 2006, c. 3, a. 35; 2006, c. 8, a. 31.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles et de la Faune;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales et des Régions;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre du Développement économique et régional et de la Recherche;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  (Paragraphe abrogé);
35°  (Paragraphe abrogé);
36°  Un ministre des Services gouvernementaux;
37°  Un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34; 2006, c. 3, a. 35.
Le ministre du Développement économique et régional et de la Recherche est désigné sous le nom de ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation. Décret 122-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 875.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales et des Régions;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre du Développement économique et régional et de la Recherche;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  (Paragraphe abrogé);
35°  (Paragraphe abrogé);
36°  Un ministre des Services gouvernementaux;
37°  Un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196; 2005, c. 37, a. 34.
Le ministre du Développement économique et régional et de la Recherche est désigné sous le nom de ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation. Décret 122-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 875.
Le ministre de l’Environnement est désigné sous le nom de ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Décret 173-2005 du 9 mars 2005, (2005) 137 G.O. 2, 1043.
Le ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs est désigné sous le nom de ministre des Ressources naturelles et de la Faune. Décret 124-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 877.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales et des Régions;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre du Développement économique et régional et de la Recherche;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  (Paragraphe abrogé);
35°  (Paragraphe abrogé);
36°  Un ministre des Services gouvernementaux.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23; 2005, c. 24, a. 35; 2005, c. 28, a. 195, a. 196.
Le ministre du Développement économique et régional et de la Recherche est désigné sous le nom de ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation. Décret 122-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 875.
Le ministre de l’Environnement est désigné sous le nom de ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Décret 173-2005 du 9 mars 2005, (2005) 137 G.O. 2, 1043.
Le ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs est désigné sous le nom de ministre des Ressources naturelles et de la Faune. Décret 124-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 877.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre du Développement économique et régional et de la Recherche;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  (Paragraphe abrogé);
35°  (Paragraphe abrogé);
36°  Un ministre des Services gouvernementaux.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147; 2005, c. 11, a. 23.
Le ministre de l’Éducation est désigné sous le nom de ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Décret 120-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 874.
Le ministre du Développement économique et régional et de la Recherche est désigné sous le nom de ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation. Décret 122-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 875.
Le ministre de l’Environnement est désigné sous le nom de ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Décret 173-2005 du 9 mars 2005, (2005) 137 G.O. 2, 1043.
Le ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs est désigné sous le nom de ministre des Ressources naturelles et de la Faune. Décret 124-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 877.
La ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir est désigné sous le nom de ministre des Affaires municipales et des Régions. Décret 125-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 878.
La ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration est désigné sous le nom de ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles. Décret 133-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 881.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre du Développement économique et régional et de la Recherche;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  (Paragraphe abrogé);
35°  (Paragraphe abrogé).
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187; 2003, c. 29, a. 147.
Le ministre de l’Éducation est désigné sous le nom de ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Décret 120-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 874.
Le ministre du Développement économique et régional et de la Recherche est désigné sous le nom de ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation. Décret 122-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 875.
Le ministre de l’Environnement est désigné sous le nom de ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Décret 173-2005 du 9 mars 2005, (2005) 137 G.O. 2, 1043.
Le ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs est désigné sous le nom de ministre des Ressources naturelles et de la Faune. Décret 124-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 877.
La ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir est désigné sous le nom de ministre des Affaires municipales et des Régions. Décret 125-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 878.
La ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration est désigné sous le nom de ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles. Décret 133-2005 du 18 février 2005, (2005) 137 G.O. 2, 881.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  Un ministre des Régions;
35°  Un ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4; 2003, c. 19, a. 187.
Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale est désigné sous le nom de ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille. Décret 561-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2527.
Le ministre de l’Industrie et du Commerce est désigné sous le nom de ministre du Développement économique et régional. Décret 558-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2524.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales et de la Métropole;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  Un ministre des Régions;
35°  Un ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26; 2003, c. 8, a. 4.
Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale est désigné sous le nom de ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille. Décret 561-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2527.
Le ministre des Affaires municipales et de la Métropole est désigné sous le nom de ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir. Décret 559-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2526.
Le ministre de l’Industrie et du Commerce est désigné sous le nom de ministre du Développement économique et régional. Décret 558-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2524.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales et de la Métropole;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  Un ministre des Régions;
35°  Un ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158; 2001, c. 44, a. 26.
Le ministre des Ressources naturelles est désigné sous le nom de ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs. Décret 563-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2527.
Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale est désigné sous le nom de ministre de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille. Décret 561-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2527.
Le ministre des Affaires municipales et de la Métropole est désigné sous le nom de ministre des Affaires municipales, du Sport et du Loisir. Décret 559-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2526.
Le ministre de l’Industrie et du Commerce est désigné sous le nom de ministre du Développement économique et régional. Décret 558-2003 du 29 avril 2003, (2003) 135 G.O. 2, 2524.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales et de la Métropole;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  Un ministre des Régions;
35°  Un ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9; 1999, c. 36, a. 158.
Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité est désigné sous le nom de ministre de l’Emploi et la Solidarité sociale. Décret 221-2001 du 8 mars 2001, (2001) 133 G.O. 2, 1789.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales et de la Métropole;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement et de la Faune;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  Un ministre des Régions;
35°  Un ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23; 1999, c. 43, a. 9.
Le ministre de l’Environnement et de la Faune est désigné sous le nom de ministre de l’Environnement. D. 1508-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 76.
Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité est désigné sous le nom de ministre de la Solidarité sociale. D. 1509-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 76.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement et de la Faune;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  Un ministre des Régions;
35°  Un ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51; 1999, c. 8, a. 23.
Le ministre des Affaires municipales est désigné sous le nom de ministre des Affaires municipales et de la Métropole. D. 1501-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 73.
Le ministre de l’Environnement et de la Faune est désigné sous le nom de ministre de l’Environnement. D. 1508-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 76.
Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité est désigné sous le nom de ministre de la Solidarité sociale. D. 1509-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 76.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement et de la Faune;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance;
34°  Un ministre des Régions.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44; 1997, c. 91, a. 51.
Le ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie est désigné sous le nom de ministre de l’Industrie et du Commerce. D. 1497-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 71.
Le ministre des Affaires municipales est désigné sous le nom de ministre des Affaires municipales et de la Métropole. D. 1501-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 73.
Le ministre de l’Environnement et de la Faune est désigné sous le nom de ministre de l’Environnement. D. 1508-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 76.
Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité est désigné sous le nom de ministre de la Solidarité sociale. D. 1509-98 du 98.12.15, (1999) 131 G.O. 2, 76.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement et de la Faune;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration;
33°  Un ministre de la Famille et de l’Enfance.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128; 1997, c. 58, a. 44.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de l’Emploi et de la Solidarité;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement et de la Faune;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47; 1997, c. 63, a. 128.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement et de la Faune;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43; 1996, c. 21, a. 47.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires internationales, de l’Immigration et des Communautés culturelles;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement et de la Faune;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  (Paragraphe abrogé).
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39; 1996, c. 29, a. 43.
Le ministre des Affaires internationales de l’Immigration et des Communautés culturelles est désigné sous le nom de ministre des Relations internationales. D. 130-96 du 96.01.29, (1996) 128 G.O. 2, 1513.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires internationales, de l’Immigration et des Communautés culturelles;
5°  Un ministre de la Culture et des Communications;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre des Ressources naturelles;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  (Paragraphe abrogé);
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  (Paragraphe abrogé);
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  (Paragraphe abrogé);
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement et de la Faune;
25°  (Paragraphe abrogé);
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre de l’Emploi;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  (Paragraphe abrogé);
30°  (Paragraphe abrogé);
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  (Paragraphe abrogé).
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33; 1994, c. 12, a. 38; 1994, c. 13, a. 11; 1994, c. 14, a. 12; 1994, c. 15, a. 30; 1994, c. 16, a. 21; 1994, c. 17, a. 55; 1994, c. 18, a. 39.
Le ministre des Affaires internationales de l’Immigration et des Communautés culturelles est désigné sous le nom de ministre des Relations internationales. D. 130-96 du 96.01.29, (1996) 128 G.O. 2, 1513.
Le ministre de l’Emploi est désigné sous le nom de ministre du Travail. D. 133-96 du 96.01.29, (1996) 128 G.O. 2, 1514.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires internationales;
5°  Un ministre de la Culture;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre, de la Sécurité du revenu et de la Formation professionnelle;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation et de la Science;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  (Paragraphe abrogé);
29°  Un ministre du Tourisme;
30°  Un ministre des Approvisionnements et Services;
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Forêts.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43; 1993, c. 51, a. 33.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires internationales;
5°  Un ministre de la Culture;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre, de la Sécurité du revenu et de la Formation professionnelle;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de l’Enseignement supérieur et de la Science;
29°  Un ministre du Tourisme;
30°  Un ministre des Approvisionnements et Services;
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Forêts.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81; 1992, c. 65, a. 43.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires internationales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre, de la Sécurité du revenu et de la Formation professionnelle;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de l’Enseignement supérieur et de la Science;
29°  Un ministre du Tourisme;
30°  Un ministre des Approvisionnements et Services;
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Forêts.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28; 1992, c. 44, a. 81.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires internationales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de l’Enseignement supérieur et de la Science;
29°  Un ministre du Tourisme;
30°  Un ministre des Approvisionnements et Services;
31°  Un ministre de la Sécurité publique;
32°  Un ministre des Forêts.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1; 1990, c. 64, a. 28.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires internationales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de l’Enseignement supérieur et de la Science;
29°  Un ministre du Tourisme;
30°  Un ministre des Approvisionnements et Services;
31°  Un ministre de la Sécurité publique.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56; 1988, c. 46, a. 1.
Le ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu est désigné sous le nom de ministre de la Main-d’oeuvre, de la Sécurité du revenu et de la Formation professionnelle. D. 1614-89 du 89.10.11, (1989) 121 G.O. 2, 5554.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires internationales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  (Paragraphe abrogé);
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de l’Enseignement supérieur et de la Science;
29°  Un ministre du Tourisme;
30°  Un ministre des Approvisionnements et Services;
31°  Un Solliciteur général qui est, de droit, le ministre du ministère du Solliciteur général.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23; 1988, c. 41, a. 56.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie;
29°  Un ministre du Tourisme;
30°  Un ministre des Approvisionnements et Services;
31°  Un Solliciteur général qui est, de droit, le ministre du ministère du Solliciteur général.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16; 1986, c. 86, a. 23.
Le ministre des Relations internationales est désigné sous le nom du ministre des Affaires internationales. D. 1014-88 du 88.06.23, (1988) 120 G.O. 2, 3680.
Le ministre de l’Industrie et du Commerce est désigné sous le nom de ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Technologie. D. 1016-88 du 88.06.23, (1988) 120 G.O. 2, 4019; D. 1097-88 du 88.07.06, (1988) 120 G.O. 2, 4040.
Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie est désigné sous le nom de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Science. D. 2636-85 du 85.12.13, (1986) 118 G.O. 2, 166.
Le Solliciteur général est désigné sous le nom de ministre de la Sécurité publique. D. 1211-88 du 88.08.10, (1988) 120 G.O. 2, 4704.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie;
29°  Un ministre du Tourisme;
30°  Un ministre des Approvisionnements et Services.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24; 1986, c. 52, a. 16.
Le ministre et le ministère du Commerce extérieur sont respectivement désignés sous le nom de ministre et de ministère du Commerce extérieur et du Développement technologique. D. 2635-85 du 85.12.13, (1986) 118 G.O. 2, 166.
Le ministre et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie sont respectivement désignés sous le nom de ministre et de ministère de l’Enseignement supérieur et de la Science. D. 2636-85 du 85.12.13, (1986) 118 G.O. 2, 166.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre de la Santé et des Services sociaux;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie;
29°  Un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205; 1985, c. 21, a. 97; 1985, c. 23, a. 24.
Le ministre et le ministère des Affaires intergouvernementales sont respectivement désignés sous le nom de ministre et de ministère des Relations internationales. (D. 517-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1443).
Le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes exerce les fonctions, pouvoirs et devoirs du ministre des Affaires intergouvernementales dans le domaine des affaires canadiennes, notamment en ce qui concerne l’approbation et la signature des ententes avec un autre gouvernement au Canada ainsi que les relations fédérales-provinciales et les relations interprovinciales et les délégations et bureaux au Canada. (D. 518-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1444).
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Relations internationales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre des Affaires sociales;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de la Science et de la Technologie;
29°  Un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37; 1984, c. 47, a. 205.
Le ministre et le ministère des Affaires intergouvernementales sont respectivement désignés sous le nom de ministre et de ministère des Relations internationales. (D. 517-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1443).
Le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes exerce les fonctions, pouvoirs et devoirs du ministre des Affaires intergouvernementales dans le domaine des affaires canadiennes, notamment en ce qui concerne l’approbation et la signature des ententes avec un autre gouvernement au Canada ainsi que les relations fédérales-provinciales et les relations interprovinciales et les délégations et bureaux au Canada. (D. 518-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1444).
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre des Affaires sociales;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie et du Commerce;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de la Science et de la Technologie;
29°  Un ministre du Tourisme.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70; 1984, c. 36, a. 37.
Le ministre et le ministère des Affaires intergouvernementales sont respectivement désignés sous le nom de ministre et de ministère des Relations internationales. (D. 517-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1443).
Le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes exerce les fonctions, pouvoirs et devoirs du ministre des Affaires intergouvernementales dans le domaine des affaires canadiennes, notamment en ce qui concerne l’approbation et la signature des ententes avec un autre gouvernement au Canada ainsi que les relations fédérales-provinciales et les relations interprovinciales et les délégations et bureaux au Canada. (D. 518-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1444).
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  (Paragraphe remplacé);
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  (Paragraphe abrogé);
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre des Affaires sociales;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  (Paragraphe abrogé);
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  (Paragraphe abrogé);
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140; 1983, c. 40, a. 70.
Le ministre et le ministère des Affaires intergouvernementales sont respectivement désignés sous le nom de ministre et de ministère des Relations internationales. (D. 517-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1443).
Le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes exerce les fonctions, pouvoirs et devoirs du ministre des Affaires intergouvernementales dans le domaine des affaires canadiennes, notamment en ce qui concerne l’approbation et la signature des ententes avec un autre gouvernement au Canada ainsi que les relations fédérales-provinciales et les relations interprovinciales et les délégations et bureaux au Canada. (D. 518-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1444).
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  Remplacé;
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  Un ministre des Travaux publics et de l’Approvisionnement;
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre des Affaires sociales;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  Abrogé;
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  Abrogé;
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108; 1983, c. 55, a. 140.
Le ministre et le ministère des Affaires intergouvernementales sont respectivement désignés sous le nom de ministre et de ministère des Relations internationales. (D. 517-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1443).
Le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes exerce les fonctions, pouvoirs et devoirs du ministre des Affaires intergouvernementales dans le domaine des affaires canadiennes, notamment en ce qui concerne l’approbation et la signature des ententes avec un autre gouvernement au Canada ainsi que les relations fédérales-provinciales et les relations interprovinciales et les délégations et bureaux au Canada. (D. 518-84 du 84.03.05, (1984) G.O. 2, 1444).
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  Remplacé;
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  Un ministre des Travaux publics et de l’Approvisionnement;
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre des Affaires sociales;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  Abrogé;
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  Un ministre de la Fonction publique;
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail;
28°  Un ministre de la Science et de la Technologie.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199; 1983, c. 23, a. 108.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  Remplacé;
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  Un ministre des Travaux publics et de l’Approvisionnement;
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre des Affaires sociales;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  Abrogé;
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  Un ministre de la Fonction publique;
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18; 1982, c. 52, a. 199.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  Remplacé;
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  Un ministre des Travaux publics et de l’Approvisionnement;
12°  Un ministre de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre des Affaires sociales;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  Un ministre des Institutions financières et Coopératives;
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  Un ministre de la Fonction publique;
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur;
26°  Un ministre du Commerce extérieur;
27°  Un ministre du Travail.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17; 1982, c. 50, a. 18; 1982, c. 53, a. 18.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la Justice;
4°  Un ministre des Affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des Affaires culturelles;
6°  Un ministre des Finances;
7°  Un ministre du Revenu;
8°  Un ministre de l’Énergie et des Ressources;
9°  Remplacé;
10°  Un ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation;
11°  Un ministre des Travaux publics et de l’Approvisionnement;
12°  Un ministre du Travail, de la Main-d’oeuvre et de la Sécurité du revenu;
13°  Un ministre des Affaires sociales;
14°  Un ministre des Affaires municipales;
15°  Un ministre du Loisir, de la Chasse et de la Pêche;
16°  Un ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme;
17°  Un ministre des Transports;
18°  Un ministre de l’Éducation;
19°  Un ministre des Institutions financières et Coopératives;
20°  Un ministre des Communautés culturelles et de l’Immigration;
21°  Un ministre de la Fonction publique;
22°  Un ministre des Communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’Environnement;
25°  Un ministre de l’Habitation et de la Protection du consommateur.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18; 1981, c. 9, a. 42; 1981, c. 10, a. 17.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la justice;
4°  Un ministre des affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des affaires culturelles;
6°  Un ministre des finances;
7°  Un ministre du revenu;
8°  Un ministre de l’énergie et des ressources;
9°  Remplacé;
10°  Un ministre de l’agriculture, des pêcheries et de l’alimentation;
11°  Un ministre des travaux publics et de l’approvisionnement;
12°  Un ministre du travail et de la main-d’oeuvre;
13°  Un ministre des affaires sociales;
14°  Un ministre des affaires municipales;
15°  Un ministre du loisir, de la chasse et de la pêche;
16°  Un ministre de l’industrie, du commerce et du tourisme;
17°  Un ministre des transports;
18°  Un ministre de l’éducation;
19°  Un ministre des consommateurs, coopératives et institutions financières;
20°  Un ministre de l’immigration;
21°  Un ministre de la fonction publique;
22°  Un ministre des communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’environnement.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18; 1979, c. 81, a. 18.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la justice;
4°  Un ministre des affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des affaires culturelles;
6°  Un ministre des finances;
7°  Un ministre du revenu;
8°  Un ministre des richesses naturelles;
9°  Un ministre des terres et forêts;
10°  Un ministre de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation;
11°  Un ministre des travaux publics et de l’approvisionnement;
12°  Un ministre du travail et de la main-d’oeuvre;
13°  Un ministre des affaires sociales;
14°  Un ministre des affaires municipales;
15°  Un ministre du loisir, de la chasse et de la pêche;
16°  Un ministre de l’industrie, du commerce et du tourisme;
17°  Un ministre des transports;
18°  Un ministre de l’éducation;
19°  Un ministre des consommateurs, coopératives et institutions financières;
20°  Un ministre de l’immigration;
21°  Un ministre de la fonction publique;
22°  Un ministre des communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’environnement.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12; 1979, c. 77, a. 18.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la justice;
4°  Un ministre des affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des affaires culturelles;
6°  Un ministre des finances;
7°  Un ministre du revenu;
8°  Un ministre des richesses naturelles;
9°  Un ministre des terres et forêts;
10°  Un ministre de l’agriculture;
11°  Un ministre des travaux publics et de l’approvisionnement;
12°  Un ministre du travail et de la main-d’oeuvre;
13°  Un ministre des affaires sociales;
14°  Un ministre des affaires municipales;
15°  Un ministre du tourisme, de la chasse et de la pêche;
16°  Un ministre de l’industrie et du commerce;
17°  Un ministre des transports;
18°  Un ministre de l’éducation;
19°  Un ministre des consommateurs, coopératives et institutions financières;
20°  Un ministre de l’immigration;
21°  Un ministre de la fonction publique;
22°  Un ministre des communications;
23°  Des ministres délégués;
24°  Un ministre de l’environnement.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1; 1979, c. 49, a. 12.
4. Le lieutenant-gouverneur peut nommer, sous le grand sceau du Québec, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, les fonctionnaires suivants qui restent en office durant bon plaisir, savoir:
1°  Un premier ministre qui est, de droit, président du conseil;
2°  Des ministres d’État;
3°  Un ministre chargé de l’administration de la justice, désigné sous le nom de ministre de la justice;
4°  Un ministre des affaires intergouvernementales;
5°  Un ministre des affaires culturelles;
6°  Un ministre des finances;
7°  Un ministre du revenu;
8°  Un ministre des richesses naturelles;
9°  Un ministre des terres et forêts;
10°  Un ministre de l’agriculture;
11°  Un ministre des travaux publics et de l’approvisionnement;
12°  Un ministre du travail et de la main-d’oeuvre;
13°  Un ministre des affaires sociales;
14°  Un ministre des affaires municipales;
15°  Un ministre du tourisme, de la chasse et de la pêche;
16°  Un ministre de l’industrie et du commerce;
17°  Un ministre des transports;
18°  Un ministre de l’éducation;
19°  Un ministre des consommateurs, coopératives et institutions financières;
20°  Un ministre de l’immigration;
21°  Un ministre de la fonction publique;
22°  Un ministre des communications;
23°  Des ministres délégués.
Le gouvernement peut aussi nommer ministre, de la même manière, au nombre des membres qui composent le Conseil exécutif, tout autre fonctionnaire qu’il désigne en vue de l’application du deuxième alinéa de l’article 9; un tel fonctionnaire reste en office durant bon plaisir.
S. R. 1964, c. 9, a. 4; 1965 (1re sess.), c. 16, a. 19; 1966-67, c. 23, a. 4; 1966-67, c. 72, a. 17; 1968, c. 43, a. 17; 1968, c. 68, a. 18; 1969, c. 14, a. 13; 1969, c. 65, a. 13; 1969, c. 26, a. 7; 1970, c. 42, a. 12; 1971, c. 10, a. 1; 1972, c. 54, a. 13; 1973, c. 27, a. 13; 1973, c. 22, a. 23; 1975, c. 76, a. 9; 1976, c. 7, a. 1.