T-5, r. 11 - Règlement sur les normes d’équivalence de diplôme et de la formation pour la délivrance d’un permis de l’Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec

Texte complet
3. Un candidat qui est titulaire d’un diplôme délivré par un établissement d’enseignement situé hors du Québec bénéficie d’une équivalence de diplôme aux fins de la délivrance d’un permis de technologue en imagerie médicale dans le domaine du radiodiagnostic, d’un permis de technologue en imagerie médicale dans le domaine de la médecine nucléaire ou d’un permis de technologue en radio-oncologie si son diplôme a été obtenu aux termes d’études de niveau équivalent au niveau collégial comportant un minimum d’heures de formation réparties de l’une des façons suivantes:
1°  2 805 heures de formation dont 2 125 heures de formation spécifique en technologie de radiodiagnostic réparties comme suit:
a)  100 heures d’anatomie et de physiologie appliquées au radiodiagnostic;
b)  115 heures de physique appliquée au radiodiagnostic;
c)  115 heures sur les appareils en radiodiagnostic;
d)  50 heures de pharmacologie et de techniques d’administration des médicaments;
e)  60 heures de soins et de santé et sécurité en radiodiagnostic;
f)  55 heures de relation d’aide et de communication en radiodiagnostic;
g)  80 heures de production d’images en radiodiagnostic;
h)  75 heures de radioprotection;
i)  275 heures de techniques d’examens en radiodiagnostic générale, tomodensitométrie et en échographie;
j)  50 heures de techniques d’examen en intervention et en résonance magnétique;
k)  920 heures de stage en radiodiagnostic générale;
l)  115 heures de stage en échographie;
m)  115 heures de stage en tomodensitométrie;
2°  2 925 heures de formation dont 2 260 heures de formation spécifique en technologie de médecine nucléaire réparties comme suit:
a)  60 heures de chimie appliquée à la médecine nucléaire;
b)  45 heures de mesures et de production d’images en médecine nucléaire;
c)  75 heures d’électronique appliquée à la médecine nucléaire;
d)  60 heures sur les effets de la radiation sur la matière et les êtres vivants;
e)  105 heures sur les problèmes mathématiques en médecine nucléaire;
f)  60 heures de biochimie appliquée à la médecine nucléaire;
g)  45 heures de techniques de soins en médecine nucléaire;
h)  75 heures de radiopharmacologie;
i)  60 heures de santé et sécurité et de radioprotection en médecine nucléaire;
j)  90 heures d’anatomie et de physiologie appliquées à la médecine nucléaire;
k)  175 heures sur les appareils en médecine nucléaire;
l)  60 heures de relation d’aide et communication en médecine nucléaire;
m)  75 heures en saisie de traitement des données en médecine nucléaire;
n)  75 heures de contrôle de qualité en médecine nucléaire;
o)  75 heures sur les déterminants des systèmes urinaires et nerveux central;
p)  60 heures sur les déterminants du coeur et du système circulatoire;
q)  105 heures sur les déterminants des systèmes ostéo-articulaires et endocriniens;
r)  90 heures sur les déterminants des systèmes digestifs, respiratoires et autres;
s)  870 heures de stage;
3°  2 595 heures de formation dont 1 915 heures de formation spécifique en technologie de radio-oncologie réparties comme suit:
a)  100 heures d’anatomie et de physiologie appliquées à la radio-oncologie;
b)  125 heures de physique appliquée à la radio-oncologie;
c)  60 heures de santé et sécurité et de radioprotection;
d)  75 heures sur les appareils et en téléradiothérapie;
e)  95 heures de dosimétrie;
f)  60 heures de soins en radio-oncologie;
g)  160 heures de techniques de traitement en radiothérapie externe;
h)  45 heures en fabrication d’accessoires en radio-oncologie;
i)  40 heures de curiethérapie;
j)  95 heures de techniques de simulation;
k)  60 heures de relation d’aide et de communication en radio-oncologie;
l)  700 heures de stage en traitements de radiothérapie externe;
m)  150 heures de stage de simulation;
n)  150 heures de stage en dosimétrie.
D. 523-2005, a. 3; L.Q. 2012, c. 10, a. 16.
3. Un candidat qui est titulaire d’un diplôme délivré par un établissement d’enseignement situé hors du Québec bénéficie d’une équivalence de diplôme si son diplôme a été obtenu aux termes d’études de niveau équivalent au niveau collégial comportant un minimum d’heures de formation réparties de l’une des façons suivantes:
1°  2 805 heures de formation dont 2 125 heures de formation spécifique en technologie de radiodiagnostic réparties comme suit:
a)  100 heures d’anatomie et de physiologie appliquées au radiodiagnostic;
b)  115 heures de physique appliquée au radiodiagnostic;
c)  115 heures sur les appareils en radiodiagnostic;
d)  50 heures de pharmacologie et de techniques d’administration des médicaments;
e)  60 heures de soins et de santé et sécurité en radiodiagnostic;
f)  55 heures de relation d’aide et de communication en radiodiagnostic;
g)  80 heures de production d’images en radiodiagnostic;
h)  75 heures de radioprotection;
i)  275 heures de techniques d’examens en radiodiagnostic générale, tomodensitométrie et en échographie;
j)  50 heures de techniques d’examen en intervention et en résonance magnétique;
k)  920 heures de stage en radiodiagnostic générale;
l)  115 heures de stage en échographie;
m)  115 heures de stage en tomodensitométrie;
2°  2 925 heures de formation dont 2 260 heures de formation spécifique en technologie de médecine nucléaire réparties comme suit:
a)  60 heures de chimie appliquée à la médecine nucléaire;
b)  45 heures de mesures et de production d’images en médecine nucléaire;
c)  75 heures d’électronique appliquée à la médecine nucléaire;
d)  60 heures sur les effets de la radiation sur la matière et les êtres vivants;
e)  105 heures sur les problèmes mathématiques en médecine nucléaire;
f)  60 heures de biochimie appliquée à la médecine nucléaire;
g)  45 heures de techniques de soins en médecine nucléaire;
h)  75 heures de radiopharmacologie;
i)  60 heures de santé et sécurité et de radioprotection en médecine nucléaire;
j)  90 heures d’anatomie et de physiologie appliquées à la médecine nucléaire;
k)  175 heures sur les appareils en médecine nucléaire;
l)  60 heures de relation d’aide et communication en médecine nucléaire;
m)  75 heures en saisie de traitement des données en médecine nucléaire;
n)  75 heures de contrôle de qualité en médecine nucléaire;
o)  75 heures sur les déterminants des systèmes urinaires et nerveux central;
p)  60 heures sur les déterminants du coeur et du système circulatoire;
q)  105 heures sur les déterminants des systèmes ostéo-articulaires et endocriniens;
r)  90 heures sur les déterminants des systèmes digestifs, respiratoires et autres;
s)  870 heures de stage;
3°  2 595 heures de formation dont 1 915 heures de formation spécifique en technologie de radio-oncologie réparties comme suit:
a)  100 heures d’anatomie et de physiologie appliquées à la radio-oncologie;
b)  125 heures de physique appliquée à la radio-oncologie;
c)  60 heures de santé et sécurité et de radioprotection;
d)  75 heures sur les appareils et en téléradiothérapie;
e)  95 heures de dosimétrie;
f)  60 heures de soins en radio-oncologie;
g)  160 heures de techniques de traitement en radiothérapie externe;
h)  45 heures en fabrication d’accessoires en radio-oncologie;
i)  40 heures de curiethérapie;
j)  95 heures de techniques de simulation;
k)  60 heures de relation d’aide et de communication en radio-oncologie;
l)  700 heures de stage en traitements de radiothérapie externe;
m)  150 heures de stage de simulation;
n)  150 heures de stage en dosimétrie.
D. 523-2005, a. 3.